Tous les derniers mercredis du mois, je vous ferai une petite présentation personnelle d’un jeu dédié aux plus petits des ludistes. Je vous invite, pour ce premier article explicatif, à me rejoindre à la fête foraine ! Monsieur Carrousel, le dernier jeu déballé par ma fille de 4 ans, est un jeu collaboratif; c’est à dire que vous gagnez ou vous perdez tous ensemble. Parfait pour éviter les frustrations des plus petits possédants déjà cette rage de victoire, n’est ce pas Eve !? 🙂

Hey !!! Je pense avoir deviné le thème de ce jeu !

Des enfants attendent sagement leur tour pour monter sur le magnifique manège de Monsieur Carrousel. Mais les nuages sont de plus en plus menaçants, et le forain risque de fermer son attraction…
De la chance, mais aussi de la mémoire, vous seront utiles afin d’aider le soleil à percer les nuages de ses rayons et retarder ainsi l’averse, symbole de la défaite.

Quel beau matos !

Ce qui marque tout de suite, une fois le jeu déballé, c’est la qualité du matériel. Hormis le plateau que l’on déplie, tout le matériel (dé, carrousel, jetons enfants,…) est en bois. Un bon jeu n’est pas déterminé par la qualité de son matériel me direz vous ! Mais quand un jeu est bon, si les différents éléments qui le composent sont de bonnes factures, c’est tout de même une plus valu.
Voyez plutôt:

La mise en place consiste à assembler 4 éléments, formant ainsi la plus célèbre des attractions que vous poserez sur le plateau. Disposez ensuite les jetons représentants les enfants, ainsi que les gouttes de pluie et les rayons du soleil à portée des joueurs.

Alors, comment on joue à Monsieur Carrousel ?

Je vous l’ai dit plus haut, le but sera de placer tous les enfants sur le carrousel avant d’avoir posé toutes les gouttes de pluie sur le plateau.

On désigne un premier joueur qui lance le dé. La couleur révélée détermine l’emplacement (une fusée, un lion, un tracteur,…) du carrousel sur lequel on doit placer un enfant. Ensuite on fait tourner le manège et à l’arrêt de celui-ci, on regarde de quel côté se trouve le dernier enfant placé.
Du côté du soleil ? Parfait, on peut ajouter un morceau de rayon au soleil. Si un rayon est complété, on peut retirer une goutte qui aurait été placée lors d’un tour précédent.
L’enfant se trouve du côté pluie du plateau ? Pas de chance, il faut ajouter une goutte de pluie.
Si toutes les gouttes sont placées avant que tous les enfants aient pris place sur le manège, c’est la « drache nationale » ! Vous avez perdu…

Lancer les dés, faire tourner le carrousel,... c'est nul ton jeu !!

Aussi simple que ça ? Et non… Que se passe t-il si les emplacements du manège désignés par la couleur du dé sont tous déjà occupés par un enfant ? Dans ce cas on fait tourner le manège, et c’est Monsieur Carrousel qui désigne la place que l’enfant doit prendre….

…si elle est libre !
Si l’emplacement désigné n’est pas libre, c’est la que le travail de mémoire fera son apparition. Le joueur pourra concerter ses camarades afin de se souvenir et d’annoncer sur quel siège (fusée, cheval, cygne,…) est placé l’enfant désigné.
Bonne réponse ? Vous pouvez ajouter un morceau de rayon au soleil.
Dans le cas contraire, préparez vous à sortir le K-WAY et ajoutez une goutte sur le plateau.

Voilà, le tour de jeu et terminé, le dé passe ensuite au joueur suivant.
Vous l’aurez compris, plus il y a d’enfants sur le carrousel, plus on s’approche de la fin de la partie, et plus il faudra faire appel à sa mémoire.

Un doux jeu poétique

Monsieur Carrousel est donc un jeu qui combine habillement hasard et mémoire.  La qualité et le thème poétique de l’attraction, cœur du jeu, émerveilleront à coup sur les enfants. Un jeu à disposer dans sa ludothèque, à condition de la partager avec des bambins 🙂

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Maxime

Maxime

Modérément sportif le jour, passionnément ludiste la nuit; je combine les deux en livrant vos jeux !

Laisser un commentaire